Le choix  d’une installation d’assainissement non collectif adéquat

L’installation d’un  dispositif d’assainissement non collectif est désormais une obligation pour les ménages n’ayant pas accès au système d’égout. Cette installation représente un investissement assez lourd pour ces ménages et il convient, par conséquent, d’investir dans le bon dispositif. Plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix de son installation d’assainissement individuel. Il s’agit :

  • Des caractéristiques relatives à la parcelle ;
  • Des caractéristiques des différentes filières ;
  • Des caractéristiques techniques de faisabilité relative à l’habitation.

Le premier critère s’évalue à travers une étude de faisabilité.

L’étude de faisabilité

Encore appelé étude de conception, elle consiste à procéder à une analyse du sol devant accueillir l’installation, afin de déterminer celle qui est la mieux adaptée. Elle est effectuée par un bureau d’études spécialisé en la matière. Cette étude a pour but la détermination des caractéristiques topographiques, hydrographiques et urbanistiques du terrain afin de déterminer les possibles réactions du terrain à l’installation ainsi  que les contraintes qu’il lui impose. En effet,

  • La topographiques  est l’étude  de la mesure et de la représentation sur un plan ou une carte des détails et formes visibles naturelles ou artificielles du terrain ;
  • L’hydrographie quant à elle est l’étude et la description des cours d’eau et des lacs environnant le terrain ;
  • L’urbanisme consiste en l’ensemble des réflexions et des méthodes ayant pour but l’aménagement de l’espace des villes et de leurs contours en fonction de critères fonctionnels, sociaux et esthétiques.
  • Ces études seront complétées par une étude pédologique qui aidera à connaître la compatibilité du terrain avec le type d’installation envisagé.

Le second critère déterminant dans le choix des systèmes d’assainissements est le système lui-même.

Avantages et inconvénients des différents types d’installation d’assainissement

Le choix d’une installation d’assainissement individuel est guidé non seulement  par le type de terrain, mais aussi par les différents systèmes au choix. Il existe trois principaux types d’assainissements à savoir :

  • Les filières classiques ;
  • Les filtres compacts ;
  • Les micro-stations d’épuration.

Chacune de ces installations a ses avantages, mais également ses inconvénients.

Les filières classiques ou traditionnelles

Ces types d’installations sont composés :

  • D’une fosse toutes eaux ;
  • D’un dispositif traditionnel d’infiltration des eaux dans le sol.

Les fosses toutes eaux reçoivent les eaux usées qu’elles traitent en association avec un traitement par le sol. Même  s’il est limité, son entretien doit être régulier. Une vidange de la fosse doit être faite tous les  4 ans en moyenne afin d’éviter les risques  de colmatage du système.

Les filtres compacts

Cette alternative au système classique a un fonctionnement somme toute simple qui repose sur une fosse toutes eaux et un massif filtrant contenant des bactéries susceptibles d’éliminer les déchets contenus dans les eaux. L’avantage de ces filtres est la faible emprise qu’ils ont sur le sol. En effet, ils occupent 4 fois moins de place que les systèmes traditionnels.

Les micro-stations d’épuration

Ce système est assez compact puisqu’il réuni les étapes de prétraitement et de traitement dans la même cuve. Il existe trois grandes familles de micro-station à savoir :

  • Les micro-stations dépuration à boues activées ;
  • Les micro-stations à cultures fixées ;
  • Les micro-stations utilisant les systèmes SBR  (réacteur biologique séquentiel).

Le troisième type de critère est relatif à l’habitation.

Caractéristiques de faisabilité relative à l’habitation

Ces critères consistent principalement à définir la taille de l’installation par rapport au nombre de personnes devant utiliser le bâtiment, les éventuels évolutions que pourraient avoir cet élément, ainsi que l’usage auquel est destiné le bâtiment.

Tels sont les différent éléments à prendre en compte lors du choix du type d’installation d’assainissement de votre immeuble.