Les fosses septiques

Les ménages n’ayant pas accès au réseau d’assainissement collectif sont obligés d’avoir leur propre installation d’assainissement. L’un des éléments les plus importants d’une telle installation sont les fosses septiques.

La construction des fosses septiques

Cette construction se fait avec des matériaux spécifiques, compte tenu de l’importance du dispositif à construire.

Matériaux entrant dans la construction d’une fosse septique

Les principaux matériaux  utilisés sont :

  • Le béton armé ;
  • Les briques ;
  • Les pierres ;
  • Le plastique ;
  • La fibre de verre.

Les fosses sont généralement construites avec des parois tapis de pierres ou de briques et un fond en béton. Cette dernière matière permet de lutter contre la poussée d’Archimède lorsque le fond est vide. Il est aussi possible, au lieu de faire construire vos fosses, d’en acheter des préfabriqués en ciment, ou en plastique renforcée par de la fibre de verre.

Les fosses doivent également avoir des dimensions précises.

La taille minimale des fosses

Une fosse septique doit avoir au minimum :

  • 1,5 mètre de hauteur ;
  • Une largeur de 60 centimètre.

De plus le volume d’une fosse septique est déterminé en fonction du nombre d’habitant ou de la surface de l’habitation. Mais le second facteur est plus conseillé car le nombre d’habitant d’une même maison peut varier. Les méthodes de calcul sont nombreuses et variées. On peut citer entre autres :

  • La méthode britannique ;
  • La méthode française ;
  • La méthode de la banque mondiale ;
  • La méthode canadienne.

Le respect de ces dimensions est important car elles assurent le bon fonctionnement de la fosse dans le respect des normes prescrites.

Les dispositifs d’arrivée et de sortie des eaux

  • Pour l’arrivée de l’eau, un tuyau de drainage, d’au moins 1m suivant une faible pente de 0,5%, est utilisé pour éviter le remous à l’entrée des eaux avec la boue en décantation. Le tuyau est achevé par un tube en T qui est à environ 45cm au dessous du niveau de l’eau ou par un déflecteur.
  • Pour la sortie de l’eau, le système de tuyau en T est utilisé pour les  petites fosses. Pour les grandes, l’utilisation d’un déversoir est préféré.

Les fosses doivent être ventilées.

La ventilation

Un évent doit être prévu puisque la fermentation produit des gaz. Son montage doit être fait en faîtage du bâtiment et il doit être surmonté d’un extracteur, en vue de permettre l’aspiration des gaz. Les bétons et les parties métalliques du système peuvent être endommagés en cas d’accumulation de ces gaz.

Tous ces composants ont un fonctionnement bien précis.

Fonctionnement des fosses septiques

Les fosses septiques assurent le décantage des matières solides et leur hydrolyse par fermentation sous l’action de certaines bactéries présentes dans les eaux. Elles interviennent dans le processus de prétraitement des eaux usagers. Ce processus peut durer des semaines, voire des heures pour les matières fécales et les déchets provenant des cuisines. Elle permet ainsi le traitement du tiers des déchets contenus dans l’eau. Le prétraitement se fait en deux phases.

  • La première consiste à séparer les particules solides de celles flottantes par l’utilisation de la gravité.
  • La seconde quant à elle est la liquéfaction des déchets par les bactéries anaérobies.

Tels sont les différents composants et le fonctionnement des fosses septiques.